Le plan renversé

En tant que spectateurs, nous regardons l'écran de manière souvent très conventionnelle. Le metteur en scène peut vouloir surprendre le regard du spectateur et rendre l'image difficile à regarder. Et faire en sorte que nous doutions que le monde filmé n'est pas forcément identique à celui que nous voyons.

Lorsque les lois élémentaires qui régissent l'ordre du monde et donc l'attention du spectateur, bouleversent un plan, elles deviennent évidentes. Ceci ne vaut que dans la limite du raisonnable, le danger étant que le spectateur ne rejette le plan trop déstructuré.

Un personnage filmé à l'envers (comme dans "Apocalyse Now") ou à 90° alors qu'il est allongé (comme "Sexe, mensonges et videos") bouleverse à l'évidence une loi naturelle : nous sommes si peu habitués à une étrange position que nous allons pencher notre propre tête pour essayer de la corriger !

Nous sommes tout aussi désorientés quand nous voyons une oreille ou un oeil en très gros plan. Lorsqu'elle est utilisée à propos, pour renforcer le caractère perturbé du héros, par exemple, cette désorientation peut être très efficace.