L'axe vertical (axe des y)

A l'écran, l'axe des y est cette ligne qui va de haut en bas. Un objet se déplaçant le long d'un axe prend une direction. Il va vers une destination qui est supposée être sur sa trajectoire. Le metteur en scène peut cependant voiuloir faire perdre au spectateur toute idée de trajectoire en amenant son regard à faire des tours et détours.

L'exemple extrait de l'Inconnu du Nord Express (ajoutée par Alfred Hitchcock hors scénario) montre des rails - image rassurante - mais tellement enchevêtrés que leur vision en devient pénible. Faire un détour dans cet enchevêtrement prend une tournure négative. Souvenez vous du vers de Charles Baudelaire: "Je hais ce mouvement qui déplace les lignes".

Une fois que les deux héros se sont rencontrés dans le compartiment du train, Hitchcock coupe immédiatement pour passer à un plan extérieur des voies de chemins de fer. La métaphore des rails s'entrecoisant induit une histoire mouvementée qui commence.

Hitchcock change de plan en faisant un insert extérieur : il nous montre les rails que le train est en train d'emprunter. Par extension, c'est aussi le chemin que prend le héros, lequel vient ainsi de basculer dans l'univers de son antagoniste.

La valeur dramaturgique de ce plan est produite en utilisant l'axe des y pour poser le chemin de la sécurité et de la normalité; mais Alfred Hitchcock trace également son contraire, à savoir le détour. La métaphore est aussi un résumé succinct de l'intrigue : qu'arrive-t-il à un homme ordinaire qui se trouve brusquement détourné de son chemin par la rencontre avec un inconnu? Ce plan d’insert permet une respiration visuelle et symbolise ce qui va se dérouler. >