La position du sujet dans le cadre

Avant même de penser à la continuité narrative d’une scène (la manière dont les actions s’enchaînent dans un scénario), il est nécessaire de veiller à ce que la continuité visuelle soit parfaite. Cette continuité visuelle permet de faire en sorte que les raccords entre les différents plans soient invisibles au spectateur. Celui-ci ne doit pas se rendre compte de la présence de la caméra.

La première règle de la continuité visuelle est aussi la plus simple. Elle concerne la position du sujet dans le cadre. Il faut veiller à ce que son positionnement suive une certaine logique en terme de continuité, entre deux plans successifs.

Par exemple, dans le cas du passage d’un plan d'ensemble à un plan de détail sur un objet "sacoche". Le sujet a été cadré en respectant la règle des tiers sur la gauche caméra: il faut donc s'y tenir, sous peine d’obtenir un effet de saute dans l’image au moment du raccord.