La lumière justifiée

La lumière justifiée est celle qui correspond aux sources lumineuses logiquement présentes dans l'image. II peut s'agir d'un réverbère, invisible à l'écran mais dont la lumière vient éclairer des personnages, ou encore d'une lampe qui se trouve dans le décor.

 

Quelle est la valeur dramaturgique de la lumière clignotante dans cet extrait de Liaison fatale ? Les effets de la lumière expriment ici l'idée que la santé mentale d'Eve est chancelante, et qu'ils reflètent ses accès dépressifs. L'utilisation de la lumière est remarquable par sa simplicité : tout est dit par le simple jeu de l'interrupteur d'une lampe ordinaire.


 

La lumière non-justifiée

Une lumière injustifiée est à l'inverse une lumière qui ne devrait logiquement pas être présente dans l'image. Comme dans l'exemple cité ici, le halo de lumière qui entoure chacun des deux protagonistes tour à tour, comme ce fut le cas dans une pièce de théâtre auquel le spectateur assistait quelques instants auparavant, permet à Ettore Scola de mettre en scène une suite de monologues intérieurs (en dehors de toute voix off).