L'échelle des plans

La valeur d'un plan est déterminée par les paramètres de l'axe optique de la caméra, du mouvement de l'appareil (ou sa fixité: plan fixe, travelling,etc) et l'échelle relative du cadre.

Par échelle de plans, il faut donc entendre la taille du plan par rapport aux personnages ou au décor. Ce rapport de proportions entre le sujet ou l'objet filmé et le cadre détermine une échelle de cadrage, qui va du plus large au plus serré.

PG : plan général. Il met en valeur le décor plutôt que le sujet. C’est un plan informatif qui permet de situer le lieu où se déroule l’action. Il peut ainsi servir de plan-maître (par opposition à plan de coupe ou plan d'insert) que l’on pourra ensuite entrecouper de plans plus rapprochés. On parle également de plan large.

PE : plan d’ensemble, ou plan en pied. Il se concentre plus précisément sur un ou plusieurs personnages. Ceux-ci sont cadrés des pieds à la tête. On veille à laisser un minimum d’espace libre en dessus et au-dessous des personnages. On utilise très souvent cette valeur de plan pour cadrer des sujets en mouvement.

PM : plan moyen, ou plan américain. C'est un plan qui cadre le personnage à mi-cuisse. Ce cadrage tient son nom du fait qu’il était utilisé dans les westerns. Il permettait de cadrer les cow-boys avec leurs armes à la ceinture, notamment pour les séquences de duel.

PRT : plan rapproché taille, ou plan ceinture. Il cadre le personnage depuis juste en dessous de la taille. Il permet de mettre l’accent sur le corps du personnage et de l’isoler tout en conservant une partie du décor en arrière-plan. Ce cadrage permet de se familiariser avec un personnage. On évite toutefois d’en abuser parce qu’il peut rapidement devenir ennuyeux. Il servira surtout de transition avant de passer au gros plan.

PRP : plan rapproché poitrine. Ce type de plan met l’accent sur le visage du sujet, tout en permettant de sentir les mouvements du corps. La limite inférieure du cadre se situe juste sous les aisselles. C’est le plan utilisé le plus souvent pour les présentateurs de journaux télévisés. Il permet de donner une importance toute particulière à ce que la personne est en train de dire.

GP : gros plan. Il cadre spécifiquement la tête du personnage. On l’utilise avec parcimonie pour souligner tout particulièrement une phrase importante ou une émotion du personnage. Depuis que les films sont diffusés en grande partie sur les écrans relativement petits des téléviseurs, le gros plan est de plus en plus utilisé. On parle aussi de "plan de détail" lorsqu'il s'agit d'un objet plutôt que d'un personnage.

TGP : très gros plan. Le visage du personnage occupe tout le cadre. Ce plan permet de retranscrire une émotion littéralement "à fleur de peau". C’est un plan qui est également souvent utilisé pour faire un insert sur un détail. Ces inserts sur une main, un pied ou un objet seront utilisés comme plans de coupe au moment du montage.