Raccord dans le mouvement

Un raccord dans le mouvement signifie que la transition entre deux plans est favorisée par la continuité d'un déplacement d'un objet ou d'un des personnages. Dans notre premier exemple, extrait de "2001, Odyssée de l'espace" de Stanley Kubrick, le raccord dans le mouvement permet de comprimer le temps. Dans le deuxième exemple, extrait de "le Lauréat" de Mike Nichols, il permet de comprimer l'espace en faisant passer l'idée d'ubiquité (voire de duplicité) du héros.

Premier exemple : 2001, l'odyssée de l'espace


Le film s'ouvre sur une (longue) séquence spectaculaire qui décrit les différentes étapes de l'évolution de l'humanité, lorsque l'homme n'est encore qu'un hominidé, qu'il vient juste d'inventer le meurtre intra-spécifique (les hommes sont les seuls animaux à s'entre-tuer).

Plan 1 : La dernière image de la séquence montre un homme préhistorique jetant un os en l'air.

Plan 2 : Le plan de l'os qui tournoie (mouvement) est raccordé avec le plan d'un vaisseau spatial qui se déplace (mouvement). Au moyen d'un seul raccord, nous passons de la préhistoire à l'ère spatiale.

Deuxième exemple : Le Lauréat

Benjamin est revenu pour l'été chez ses parents. Il se fait vampé par une femme mariée, vieille amie de ses parents et découvre le sexe.

Plan 1: Ben nage dans la piscine. Il saisit le matelas pneumatique qui y flotte pour s'y allonger.

Plan 2 : Ben est allongé dans un lit avec/sur le corps de Mrs Robinson.

Plan 3 : Le père de Ben l'interpelle lorsque celui-ci est dans la piscine allongé sur le matelas pneumatique.

Remarquez le pont audio: l'interpellation de Ben par son père qui extrait le Lauréat de sa rêverie érotique.