La règle des trois tiers

L’assemblage des différents plans constitutifs d’une séquence s’effectue lors du montage. Mais le monteur ne peut utiliser que ce qui est mis à sa disposition par le réalisateur. Il est donc impératif que celui-ci tourne en pensant toujours au montage. Cela influe sur le choix des axes de prises de vue, mais aussi d’une manière plus générale, sur ce que l’on choisit où non de montrer à l’image.

La bonne composition du cadre permet de donner une dynamique à une séquence. Tout l’art de la composition consiste à trouver un équilibre entre les éléments (personnages, décors, lumière) qui entrent le cadre.

D’une manière générale, lorsque l’on regarde une image, le regard commence par se focaliser sur le centre du cadre puis va se décaler vers les coins ou vers les parties les plus claires.

La règle des tiers tire parti de cette tendance naturelle du regard à se déplacer vers les quatre coins du cadre. En plaçant les éléments significatifs d'une image sur l’un des quatre points d’intersection, l'on s'assure d’y retenir l’attention du spectateur. Une lègère plongée par dessus le journal, plutôt qu'un angle de vue à même hauteur, peut ajouter une dynamique de légère interrogation; ou au contraire, une contre-plongée, un air de mystère.