Les panoramiques

Le panoramique horizontal

Ce type de panoramique est un mouvement d'appareil où la caméra, généralement posée sur un trépied, pivote sur son axe, de la gauche vers la droite ou de la droite vers la gauche en suivant un plan horizontal. Le panoramique peut également être réalisé caméra portée (steadycam). Ce mouvement de caméra peut apporter de nouvelles indications de lieu, un indice important ou découvrir un personnage caché. Il est très souvent utilisé pour faire découvrir au spectateur un paysage (mais pas uniquement).

Le panoramique offre une autre option que le plan d'insert. II donne à voir l'information en temps réel et dans un mouvement continu qui apporte une certaine fluidité. Le panoramique est une des formes que peut prendre le plan subjectif ; il en existe beaucoup d'autres.

Le panoramique vertical ascendant

Dans le panoramique vertical ascendant, la caméra pivote sur son axe, de bas en haut, en suivant un plan vertical. Ce mouvement d'appareil est généralement utilisé dans les plans de découverte, par exemple d'un personnage vu depuis les pieds jusqu'à la tête.

Un court panoramique vertical produit le même effet qu'un gros plan en mouvement. Il dirige l'attention du spectateur sur des détails qui auraient pu lui échapper.

Le panoramique vertical descendant

Cet exemple illustre une utilisation convenue du panoramique vertical descendant. En effet, au départ, la caméra filme un panneau d'autoroute pour arriver en fin de mouvement sur le toit d'une voiture, et indiquer ainsi le lieu où elle se trouve.


Ce second exemple est presque identique au premier, mais au lieu de partir d'un panneau d'autoroute, la séquence commence par une énorme et inquiétante statue de Paul Bunyan. Sur cette statue est fixée une plaque qui annonce la ville prochaine, Brainerd. Le plan, filmé de nuit, démarre sur le haut du crâne de Bunyan et fournit également au public des indications sur le lieu tout en créant une atmosphère.

video


Ces deux mouvements localisent les séquences. Le premier associe une voiture particulière à un lieu, tandis que le second s'attache à décrire l'atmosphère. Le plan de Paul Bunyan souligne également la grande taille de la statue, un peu comme si seul le mouvement pouvait permettre de la saisir en son entier.