La règle des 180 degrès (et comment franchir la ligne)

La deuxième règle de la continuité narrative est aussi la plus difficile à saisir. Mais c'est la règle la plus importante pour obtenir une parfaite continuité visuelle. Extrêmement simple sur le papier, elle peut se révéler plus complexe sur un tournage où il est parfois difficile pour le réalisateur de mémoriser les différentes positions de la caméra.

Son principe est le suivant : lorsque l’on filme une scène, il convient de placer la caméra toujours du même côté d’une ligne droite traversant l’axe de l’action principale. On l’appelle la règle des 180° parce que toutes les positions caméra doivent être comprises dans un angle maximal de 180° par rapport à l’axe de l’action principale. Dans le cas contraire, on obtient un inversement des positions apparentes des personnages tels qu’ils apparaissent à l’image. Tout cela devient très clair à l’aide de petits schémas montrant les deux cas de figure.

Dans un cas très simple, celui d’une personne se déplaçant de gauche à droite dans le premier plan. Si pour le plan suivant, la caméra ne dépasse pas l’axe de 180° établit par rapport à la direction du mouvement, tout va bien. Si par contre pour ce deuxième plan la caméra est placée au delà de cet axe, le spectateur aura l’impression que le mouvement s’est inversé et que le personnage se déplace désormais de droite à gauche ! La question : mais comment a-t-il fait?

Ce qui donne ceci, en représentant les caméras et les angles de vue.

Cette règle vaut pour la direction du mouvement d’un personnage, mais également pour le positionnement des objets ou des personnages les uns par rapport aux autres. Prenons le cas d'un dialogue où deux mariés se font face.

Le premier plan est une vue sur l'homme, avec sa femme en amorce. Même si les personnages se font face, la femme est à gauche du cadre et l’homme à droite. La ligne des 180° n’est cette fois plus définie par la direction du mouvement, mais par la position des personnages. Si l’on franchit la ligne par rapport au premier plan (plan erroné), la position des personnages sera inversée dans le plan suivant.

 

Alors comment peut-on franchir la ligne ? Plusieurs moyens pour cela.

Le moyen le plus simple est de passer par un plan intermédiaire. Ce plan doit être le plus proche possible de l’axe même de la ligne des 180°. On parle alors de plan neutre.

Il est aussi possible de réaliser un travelling latéral qui vienne couper la ligne pendant son mouvement. Comme il n’y a pas de coupe entre les plans, on ne risque pas de perdre le spectateur.

Il est possible également de déplacer la ligne elle-même en modifiant la trajectoire ou le positionnement du personnage.

Enfin, on peut fait un raccord sur un mouvement spécifique et en gros plan. Par exemple, si le personnage s’arrête de marcher pour nouer son lacet défait et que la caméra se resserre sur cette action, on peut profiter du moment où il se relève pour couper la ligne.